Règles relatives à la prière de l’Aïd à la maison durant la pandémie du Covid-19.

Règles relatives à la prière de l’Aïd à la maison durant la pandémie du Covid-19.

La prière de l’Aïd est une Sounna établie par le Prophète صلى الله عليه وسلم. Il a été rapporté dans de nombreux ahadiths que le Prophète célébrait la prière de l’Aïd.

D’après Abu Saïd al Khoudrî رضي الله عنه lorsque le Prophète صلى الله عليه وسلم sortait le jour de l’Aïd al Fitr et l’Aïd al Adhâ, il commençait par faire la prière ; après quoi il se mettait debout devant les gens, qui restaient assis et alignés devant lui. Il les exhortait, les conseillait et leur faisait des recommandations. S’il avait à leur confier une mission ou à leur donner des ordres spécifiques, il le faisait aussi. Puis il s’en allait. Abu Saïd précise que les gens n’ont cessé de suivre cette conduite.
Rapporté par Al Boukhârî et Mouslim.

Durant le contexte de cette pandémie dans notre pays, nos déplacements sont limités et le musulman se trouve dans l’incapacité de célébrer la prière de l’Aïd à la mosquée ou dans les salles de prières. Au vu des circonstances actuelles, ils nous est autorisé de prier à la maison.

Ils nous a été rapporté des pieux prédécesseurs que pour celui qui rate la prière de l’Aïd avec l’imam, Il lui est permis de la rattraper sous sa forme définie.
il doit prier 2 raka’ât à haute voix, et répéter le takbir 7 fois durant la 1ère raka’â et 5 fois durant la seconde raka’â. Ceci est le plus authentique de ce qui nous a été rapporté a propos des takbirs.

L’Imâm Al Boukhârî a rapporté dans son chapitre : « Celui qui a manqué la prière de l’Aïd derrière l’Imâm peut l’accomplir seul en 2 raka’ât ». Ceci vaut également pour les femmes, comme pour ceux qui sont astreints à rester à la maison ou ceux en bourgades (petit village). Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : Ceci est la fête de l’islam. Anas Ibn Mâlik رضي الله عنه ordonna à son esclave affranchi Ibn Abi ‘Outba à Zawiya (localité à environ 10 km de Bassora) de faire la prière de l’Aïd. Il rassembla sa famille, femmes et enfants, et accomplit la prière avec le takbir comme cela se fait en ville.
‘Ikrima (esclave affranchi d’Ibn Abbas) a dit : Les gens de la campagne (en Irak, entre Bassora et Koufa) se réunissaient le jour de l’Aïd et accomplissaient 2 raka’ât en commun, comme le fait l’Imâm en ville.
‘Atâ’ ibn Abi Rabah a dit aussi : Celui qui manque la prière de l’Aïd fait 2 raka’ât seul. Il accomplira la prière sans prêche car le prêche doit s’effectuer à la mosquée.

Comme le rapporte al Qarafî dans le rite Malikite ainsi que dans la Mudawana, il est souhaitable pour celui qui a raté la prière de l’Aïd avec l’imâm, de l’accomplir seul.

Il faut rappeler que parmi les particularités religieuses de l’Aïd, c’est le fait de répéter les takbirat plusieurs fois (lors du jour de fête) . Cela débute à partir du moment où le soleil s’est couché le dernier jour du mois de Ramadân, donc la nuit qui précède l’Aïd. La preuve est extraite du Qour’an avec la Parole d’Allah : « …afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants ! » Sourate al Baqara, verset 185.

Zayd ibn Aslam a dit : « afin que proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidés » signifie qu’à partir du moment où vous voyez la lune, vous prononcez le takbir jusqu’au moment où l’Imâm sort pour débuter la prière. Le takbir peut être prononcé à la mosquée ou en chemin pour s’y rendre. À partir du moment où l’Imâm est présent, les fidèles s’interrompt et l’Imâm prend le relais avec eux.

Quant aux caractéristiques du takbir comme il a été rapporté par Ibn Mas’oûd رضي الله عنه, il s’effectue de la manière suivante : « Allahu akbar, Allahu akbar, lâ ilâha illa Allah, Allahu akbar, Allahu akbar, wa Lillâhi al hamd ». Rapporte par Ibn Abî Shayba dans son Mussannaf.

Il est souhaitable de faire les grandes ablutions, de se parfumer, de s’embellir en portant de nouveaux vêtements. L’Imâm Al Boukhârî rapporte dans son chapitre : « Les deux Aïd. Porter les plus beaux vêtements ». Ibn Omar رضي الله عنهما rapporte que Omar trouva une belle Joubba en soie au marché, il l’apporta au Prophète صلى الله عليه وسلم et lui dit : Envoyé de Dieu ! Achète toi ce vêtement pour le porter à l’occasion de l’Aïd et à la réception des délégations !

Il est également souhaitable que le fidèle mange quelque dattes avant la prière de l’Aïd. L’imâm Al Boukhârî rapporte dans son chapitre « manger avant de se rendre à la mosquée » puis il rapporte le hadith de Anas dans lequel il affirme que « le jour de l’Aïd al Fitr le Prophète صلى الله عليه وسلم ne sortait (à la mosquée) qu’après avoir mangé quelque dattes ».

Il est important de rappeler qu’il convient de sortir la Zakat al Fitr avant la prière de l’Aïd. D’après Abdallah Ibn Omar رضي الله عنهما, le Prophète صلى الله عليه وسلم a imposé pour l’aumône de la rupture du jeûne un sa'(mesure) de dattes, ou un sa’ d’orge pour le serviteur et l’homme libre, pour les hommes et les femmes, pour les vieux et les jeunes parmi les musulmans. Et il a ordonné qu’elle soit donnée avant la sortie des gens pour la prière. Rapporte par Al Boukhârî et Mouslim

En résumé :
▪️Nous pouvons affirmer que la prière de l’Aïd est une Sounna établie par le Prophète. Il a été rapporté dans de nombreux ahadiths que le Prophète صلى الله عليه وسلم priait la prière du ‘Aïd. la prière de l’Aïd est selon la majorité des juristes une Sounna très recommandée.

▪️Durant le contexte de la pandémie du Coronavirus dans notre pays, nos déplacements sont limités et les musulmans se trouvent dans l’incapacité de célébrer la prière de l’Aïd à la mosquée ou dans les salles de prières. Au gré des circonstances actuelles ils nous est autorisé religieusement de prier la prière de l’Aïd dans nos habitations. Nous prierons donc 2 unités de prière à voix haute. Nous prononcerons 7 takbirat dans la 1ère raka’â puis 5 dans la seconde.

▪️Une des particularités du jour de l’Aïd est le fait de répéter les takbirat à partir du coucher du soleil du dernier jour de Ramadân la nuit précédant la prière de l’Aïd.

▪️Parmi les Sounan souhaitables, il y a le fait d’accomplir le ghousl (bain rituel), de se parfumer, de s’embellir et de porter de nouveaux habits. Il est également souhaitable de manger des dattes avant la prière de l’Aïd.

▪️Pour finir, il est impératif de donner sa Zakat al Fitr avant la prière de l’Aïd.

Zakat Al-Fitr et Fydia logo

Et Allah est celui qui guide vers la voie droite



error: Le contenu est protégé